Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/02/2010

LE MANOIR DE RETIVAL

LE MANOIR DE RETIVAL (voir aussi l'album "photos" sur le Manoir)

100_4404.JPG

Le manoir est riche d’une longue histoire. Les objets retrouvés sur le site du manoir, notamment des débris, des objets du quotidien, des ustensiles de cuisine et des pièces de monnaie, témoignent de la présence de peuples celtes puis romains. Du temps des romains, la rue St. Clair était une voie de commerce et de transport. 

Au début du Moyen Âge, Rétival servait de lieu de rassemblement des Templiers. La « croix des Templiers » datant du 12ème siècle après JC, un édifice classé monument historique, qui se trouve à l’entrée actuelle du manoir, atteste de cette présence. Pendant des siècles, le chef des citoyens de Caudebec a prêté serment devant la croix des Templiers.

l y a environ 300 ans, cet ancien bâtiment fut remplacé par un nouveau (qui constitue aujourd’hui la partie centrale du manoir). Quelques 150 ans plus tard, le manoir était élargi et flanqué de ses deux ailes. C’est de cette époque également que date la chapelle St.Clair.

La chapelle St. Clair (en cours de rénovation)

La chapelle St. Clair fut édifiée il y a 150 ans.
Elle invite à y pénétrer, que ce soit pour prier ou simplement pour y jouir de la sérénité des lieux. Vous pouvez même vous y marier et organiser une fête de mariage inoubliable au manoir.

Je vous présente David GOERNE dans sa cuisine

 

100_4414.JPG

Cuisine

Veuillez vous adresser à David en cuisine pour toutes vos réservations. David vous propose une cuisine raffinée et contemporaine, faisant appel aux produits locaux de notre région. 

Le nombre de places disponibles étant fortement limité, il est nécessaire de toujours réserver. Vos souhaits personnels sont les bienvenus.

Les repas sont servis autour de la grande table de réfectoire dans sa cuisine. 

"Nous prions nos hôtes de bien vouloir respecter les horaires afin que le dîner se déroule tranquillement et qu’aucun d’eux ne soit privé de l’un de nos délicieux plats. Le dîner commence à 19h00 par un apéritif. Les jours de beau temps, le menu est servi sur la terrasse". 

Certains jours, nous vous proposons notre classique « braserade ».

David aime travailler avec :

huitres - champignons - langoustines - foie gras -  agrumes - soles - figues - homard bleu - vanille sauvage -herbes de mon jardin - coquillages - riz de veau - queue de boeuf - café – agneau – chorizo -

fruits de mon jardin - St.Jacques - ventre de thon - petit pois- veau - verveine- truffes – cèpes - huile d´argan - épinard - brie de meaux -

truites de St. Wandrille - cresson - prune - crème cru - artichauts – safran – chocolat - pavot ….

 

A partir de ces ingrédients, il vous concoctera un menu surprise au gré des arrivages

et  de ses  envies !

pour une surprise réussie ,  réserver au 06.50.23.43.63

Menu surprise "G.a." 149 € avec les boissons surprises

Petit Menu  "G.a." 98 € avec les boissons

Vous pouvez réserver au 06.50.23.43.63 Le Manoir de Rétival ....

Pourquoi G.a. ? une petite énigme à voir avec David Goerne.....

LE DIMANCHE SOIR DE LA SAINT VALENTIN NOUS SOMMES ALLEES  NOUS RESTAURER AU MANOIR DE RETIVAL.....

Superbe manoir.....vue sur Seine......Je ne peux pas vous dévoiler le menu tout en détail ....les différentes saveurs....un vrai délice....

L'accueil très sympathique de Virginie....puis de David Goërne et nous expliqua son concept (faire tous les plats devant nous avec explication des plats un par un) et nous voilà partie  dans sa cuisine. Il nous a installé à une table d'époque, un couple était déjà installé (M et Mme Roldo Relais du ROY) Gîte au jardin 3 épis à Saint Nicolas de Bliquetuit).

Le Champagne avec des mises en bouche (huitre chaude mousseline gratinée sur un lit d'épinard) -Puis un autre couple très sympathique est arrivée .....commençons la dégustation..... Foie gras maison sous différentes recettes préparées par David (fois gras nature froid, mousse de foie gras, sorbet au foie gras, feuilleté de foie gras/betterave) -  queue de langoustine, caviar et mousse d'avocat - St Jacques flambées sous différentes forme - dégustation pour égayer vos papilles avec des saveurs exceptionnelles....puis Cabillaud (sur un lit de viande préparé).... et le G in Fizz à sa façon.....une douceur "glacière" pour continuer se divin repas....nous passons au Turbot.....oeuf surprise avec sa soupe de crémant aux truffes...... joue de boeuf avec sa salade et truffes.....dessert souflé fruit de la passion, soupe de fruit au kiwi et farandole de fruit.......ah!!!! j'oubliais la cave tout au long du repas des vins de grand crus et le digestif servi par son père "le spécialiste" il me semble avoir déguster une liqueur à la framboise et un cognac de 1956.......je vous rassure mon mari conduisait (il ne boit aucun alcool).....

Un livre d'or était à notre disposition ....pour laisser un petit mot......

Nous avons reçu un livre en cadeau de St Valentin Versions Originales des 50 recettes de tradition réactualisées par les Jeunes Restaurateurs d'Europe - France......

un exemple : Huîtres bordelaises au foie gras ou alors soupe de Leffe au maroilles ou encore poires pochées à l'eucalyptus, gelée au café et glace au miel.

Je n'ai plus qu'un mot un dire....  C'était divin..... A BIENTOT  .......

"et peut-être d'autres photos quand les tulipes seront en fleur"!!!

VOIR SON SITE : http://www.restaurant-ga.fr/ (faites les trois cliquez sur  mobile accueil photos,puis sur  flash=> David vous fait découvrir ses lieux  et HTML => toutes les pièces du manoir).....Bonne visite...

12:48 Écrit par NATY dans BALADES, Loisirs, vacances, Voyage | Lien permanent | Commentaires (5) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

13/08/2009

SEJOUR EN ALSACE à WISSEMBOURG

UN PETIT SEJOUR EN ALSACE  à Wissembourg EN DECEMBRE 2008

 

Nous sommes allées passer quelques jours à Noël à Wissembourg (Bas-Rhin) .

 

WISSEMBOURG
Au coeur de la nature et de l'histoire

Porte de France, Wissembourg est aussi une des portes du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord. Sa situation au pied des Vosges permet au touriste la découverte d'aspects variés du paysage alsacien.

Berge de la LauterJadis petit bourg d'artisans et de vignerons, Wissembourg a su rester une ville accueillante et riche de souvenirs, où il fait bon flâner. A partir de l'Abbatiale Sts Pierre et Paul qui domine les toits de la vieille cité, bien des quartiers incitent à la promenade et à la découverte d'un patrimoine architectural tout à fait remarquable comme l'Hôtel de Ville, le Temple St. Jean, la "Maison du Sel", le Musée Westercamp, la "Maison de l'Ami Fritz" ainsi que le "Dominicain" avec son Relais Culturel Régional.
Les nombreux parcs et espaces verts, les Remparts, apportent la touche de vert.

Découverte individuelle ou suivant l'itinéraire touristique disponible à l'Office de Tourisme ou découverte en groupe grâce aux visites guidées organisées toute l'année.

Dans son écrin de verdure, Wissembourg invite à la découverte d'un riche passé historique constamment remis en valeur, ainsi dans les dernières années : aménagement de sentiers pédestres balisés, entre autres les "Lignes de la Lauter", création d'une piste cyclable transfrontalière. Sorties à thème dans la vieille ville, évocation de l'époque médiévale ou renaissance. A pied, en bicyclette, en voiture ou en avion, de nombreux circuits permettent de découvrir les richesses de la région, villages, pittoresques, route du vin, châteaux forts et ouvrages de la Ligne Maginot, etc...

Ville vivante et terre de traditions, les rues pittoresques servent de cadre à de multiples animations durant la saison estivale. Citons entre autres les Festivités de Pentecôte au mois de mai et Festival International de Musique début septembre

 

HISTORIQUE DE LA VILLE de Wissembourg

WISSEMBOURG a été fondée voici 13 siècles par les moines bénédictins qui y bâtirent une abbaye. Cette abbaye se développa pour devenir au cours des siècles suivants la plus importante de la région.Son rayonnement exceptionnel la fit connaître auprès de tous les souverains.

Moine OtfriedEn 868, un moine franc de basse Alsace, OTFRIED, écolâtre à WISSEMBOURG, donne une version rimée des Evangiles (15.000 vers) en langue franco-tudesque. Ce poème intitulé "Le Christ" a été capital pour la formation de la langue allemande. Ce moine est représenté en bas-relief sur la façade de la Grange aux Dîmes.

Vitrail Christ de WissembourgVers 1070 est réalisé le vitrail "le Christ de Wissembourg", plus vieux vitrail figuratif intact du monde, découvert à Wissembourg en 1880, il est actuellement exposé au Musée de l'Oeuvre Notre Dame à Strasbourg. 
Le village se développe autour de l'abbaye et grâce à sa prospérité devient bourg et s'entoure d'enceintes. Les abbés construisent des châteaux aux quatres points cardinaux. 
La ville adhère à la Ligue des Villes Rhénanes en 1254 et fait partie de la Décapole en 1354, l'alliance des dix villes libres alsaciennes.

Les Wissembourgeois eurent souvent à pâtir des pillages et privations dus aux guerres et aux brigands. Le plus connu d'entre eux, Jean de Drott, comte Palatin, l'est sous le nom deHans Trapp, figure légendaire des Noëls alsaciens. 
La ville passe à la Réforme en 1522 lorsque le curé de la paroisse St. Jean appelle le prédicateur Martin Bucer à ses côtés.

Après le traité de Westphalie, qui plaça la ville sous la souveraineté française, WISSEMBOURG eut le privilège d'accueillir le Roi exilé de Pologne, Stanislas LESZCZYNSKI. Sa fille Marie y apprit la demande en mariage de Louis XV, mariage proclamé à l'église St.Jean en 1725.

Bataille du GeisbergLes Wissembourgeois souffrent beaucoup des guerres et représailles. Conflits entre l'abbaye et l'électeur palatin, guerres de religion des XVI° et XVII° siècles, la ville est ruinée par les pillages et les privations. Les troupes françaises, impériales, suédoises, autrichiennes, wurtembergeoises se succèdent.
La bataille du 4 août 1870, décisive pour le sort du Second Empire, fait rage au Geisberg où la division Abel Douay succombe sous le nombre des Allemands. Les combats de la libération de 1944-45 n'épargnent pas non plus Wissembourg qui est libéré une première fois en décembre 1944, les alliés reperdant le terrain jusqu'au 18 mars 1945.

La suppression des frontières, dernière manifestation en date de la construction de l’Europe, a redonné à Wissembourg un rôle régional important et propose un nouvel essor prometteur à la capitale de l’Outre-Forêt.

 

Le temps était très froid et sec. Sans neige!!!

Le séjour agréable avec les visites de différents marché de Noël avec un petit vin chaud dans la main pour se réchauffer un peu....

Quelques photos :

 

noel1.jpgnoel3.jpgnoel-12astride.jpgnoel-13astride.jpgnoel_2.jpg


 

 

 

 

 

 

Nous sommes allés dans un restaurant. Nous vous le recommandons car nous sommes très bien accueillis et la tenue et la qualité des menus sont irréprochables. Nous avons pris une choucroute avec un petit vin blanc que du bonheur!!!!!!

 

Le restaurant du Pfaffenschlick

Auberge forestière située en pleine forêt dans un cadre très agréable. 
Possibilité de promenade en forêt suivant des itinéraires balisés par le club vosgien.

Vous apprécierez dans une ambiance familiale une cuisine traditionnelle dans une grande salle confortable (70 places) avec cheminée ouverte et décor forestier. http://www.restaurant-du-pfaffenschlick.com

 

Quelques photos

101_0150.JPG

107_0721.JPG109_0944.JPG110_1081.JPG-hpa0003 (1).jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une des légendes de Saint Nicolas :

La légende de Saint Nicolas veut que le saint ait ressuscité trois petits enfants qui étaient venus demander l’hospitalité à un boucher.
Celui-ci les accueillit et profita de leur sommeil pour les découper en morceaux et les mettre au saloir.
Sept ans plus tard, Saint Nicolas passant par là demande au boucher de lui servir ce petit salé vieux de sept ans.
Terrorisé le boucher pris la fuite et Saint Nicolas fit revenir les enfants à la vie.


Christkindel – Père Fouettard – Hans Trapp :


Ces trois personnages font également partie du mythe de Noël. On associe à l’image du Christkindel une jeune femme douce tout de blanc vêtu et représentant la féerie des nombreuses légendes alsaciennes. Elle est souvent accompagnée du père fouettard ou du Hans Trapp afin de faire peur aux enfants. Ces personnages légendaires que l’on voit de moins de moins avaient pour objectif d’effrayer les enfants, et d’en faire des anges dans cette période de l’avent.
Petite recette pour finir : Conseil   pour les amateurs de thé noir n(Darjeeling FTGFOP 1er cru) et vert  un thé vert BENCHA
Le kougelhopf (ou kouglof) est une brioche traditionnelle d’Alsace. On sert le kougelhopf au petit déjeuner ou également lors d’apéritifs ou de réceptions.

Ingrédients

  • 500 g de farine
  • 75 g de sucre
  • 2 oeufs + environ 20 cl de lait de sorte que le poids total des liquides fasse 600 g
  • 150 g de beurre pommade (beurre tempéré)
  • 20 g de levure de boulanger
  • 10 g de sel
  • 1/2 bol de raisins secs
  • amandes entières et sucre glace pour la décoration

 

Préparation :

 

  1. Dans un saladier faites un puits avec la farine et y déposer le sucre, le sel, les oeufs, le lait et la levure délayée dans du lait tiède prélevé des 40 cl
  2. Mélangez le tout et battre avec une spatule ou à la main en soulevant la pâte pour obtenir une pâte homogène et lisse
  3. Lorsqu’elle se décolle du bord, incorporez le beurre coupé en morceaux en battant la pâte légèrement
  4. Couvrez le saladier d’un chiffon humide et laissez reposer la pâte à kougelhopf minimum 1h, elle devra doubler de volume, sinon laissez reposer plus longtemps. Faites également tremper les raisons secs dans un bol d’eau chaude
  5. Beurrez soigneusement un moule à kougelhopf et déposez au fond de chaque rainure une amande entière
  6. Rabattez la pâte pour chasser l’air, incorporez les raisins égouttés et mettez la pâte dans le moule à kougelhopf. Laissez reposer à nouveau 1h
  7. Lorsque le kougelhopf est bien monté, enfournez-le à four moyen (200° C) pendant 45 minutes
  8. Laissez tiédir le kougelhopf avant de le démouler.
  9. Juste avant de servir, saupoudrez votre kougelhopf de sucre glace à l’aide d’un petit tamis ou d’une passoire
Le kougelhopf (ou kouglof) peut se conserver plusieurs jours.
Bon appétit........ et surtout à déguster avec un thé de chez Naty


14:17 Écrit par NATY dans BALADES, vacances, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : activites, sejours, balades, vacances | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

12/04/2009

ESCAPADE SUR ILE DE JERSEY

Je suis allée sur l'île de Jersey avec mon mari un petite escapade d'un week end.....

En ce baladant sur l'île nous nous sommes arrêtés dans une crique.....et ma stupéfaction nous sommes arrivés à  l'endroit où Victor Hugo100_3287.JPG décrit dans un de ces livres dans les années 1850 'au berger des vagues'.....

 

 

 

 

Sur une stele le texte ci dessus :

"Documenté pour la première fois en 1309, la Corbière signifie "là ou vivent les corbeaux"mais quand Victor Hugo décrit l'endroit dans les années 1850 il fait référence au 'berger des vagues'. Ce coin sud-ouest de île jouit d'une redoutable réputation auprès des marins : il fut en effet le théatre de  nombreux naufrages. Le phare d'un hauteur de 10m conçu par Sir John Coode est achevé en novembre 1873  et mis en service au mois d'avril suivant. Erigé sur un promontoir à 450 mètres du rivage c'est le premier phare contruit en béton, pour un peu plus de 8000 livres sterling de l'époque. Par temps clair, son éclairage automatique est visible à 33 kms. Le long de la chaussée, sur le côté,une pierre commémore Peter Larbalestier un assistant de gardien de phare, qui se noya le 28 mai 1846 en  tentant de sauver une personne prise par la marée montante"

Voir dans l'album "Jersey" quelques photos

 

 

 

11:05 Écrit par NATY dans BALADES, vacances, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : week end, vacances, ile jersey | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

21/01/2017

Les vacances dans le Golfe du Morbihan à Baden

Nous sommes arrivés à Baden le 29 décembre un gîte en bord de mer chez M et Mme JegoPICT0012.JPG un gîte très bien placé avec terrasse et très bien agencé. Tout  près d'un oestréiculteur donc nous nous sommes régalés d'huîtres...

 

PICT0013.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 31 décembre nous sommes allées au restaurant des remparts à Vannes

 
"Dans un cadre résolument bistrot, idéalement situé à 2 pas du port et du cinéma La Garenne, face au château de l’Hermine, notre restaurant – bar à vins – cave vous offre une vue imprenable sur les jardins des Remparts, haut lieu historique de la ville de Vannes.
 
A table, Le chef Emilie Robin s’inspire du marché, revisite ses classiques, s’encanaille pour proposer une cuisine dans l’air du temps respectueuse des saisons et de votre santé.
 
La cave comprend en permanence 150 références dont une dizaine servie au verre, elle évolue sans cesse en fonction des saisons, de nos coups de cœur et découvertes.
Ils  proposent également une sélection de vins à emporter à prix caviste.
Je vous recommande ce restaurant à Vannes leur site www.restaurant-lesremparts.fr
PICT0149.JPG

 La petite histoire :

Les remparts de Vannes sont les fortifications érigées entre les iiie et xviie siècles pour protéger la ville de Vannes dans le département du Morbihan enFrance. Fondée par les Romains à la fin du ier siècle av. J.‑C. sous le règne d’Auguste, la civitas Venetorum se voit contrainte de se protéger derrière uncastrum à la fin du iiie siècle, alors même qu'une crise majeure secoue l’empire romain. Cette première enceinte demeure la seule protection de la cité pendant plus d’un millénaire. C’est à l’époque du duc Jean IV, à la fin du xive siècle, que l’enceinte de la ville est réédifiée et étendue vers le sud pour protéger les nouveaux quartiers. Le duc veut faire de Vannes non seulement un lieu de résidence mais également une place forte sur laquelle il peut s’appuyer en cas de conflit. La superficie de la ville intra-muros est doublée et le duc adjoint à la nouvelle enceinte sa forteresse de l’Hermine.

PICT0151.JPG

Les guerres de la Ligue de la fin du xvie siècle obligent la ville à se doter de plusieurs bastions polygonaux (Gréguennic, Haute-Folie, Brozilay, Notre-Dame). L’éperon de la Garenne est le dernier ouvrage défensif construit à Vannes vers 1630. À partir de 1670, le roi Louis XIV vend morceau par morceau les éléments des remparts afin de financer ses guerres. L'événement le plus significatif est, en 1697, le don à la ville de Vannes des ruines du château de l'Hermine, qui servent alors au réaménagement du port et à l'entretien des bâtiments municipaux.

Les aménagements urbains du xixe siècle ont pour conséquence la démolition de plusieurs segments de la muraille nord et ouest. Il faut attendre la destruction partielle en 1886 de la porte Prison, un des plus vieux accès à la vieille ville, pour voir des vannetais attachés à leur patrimoine se réunir pour former une association de défense du patrimoine en 1911. S’ensuit la mise en place progressive de la protection des remparts au titre des monuments historiques entre 1912 et 1958. Depuis plusieurs décennies, la ville entreprend la remise en état et la mise en valeur des parties des remparts dont elle est propriétaire. Clé de voûte du patrimoine vannetais et élément touristique par excellence, les remparts de Vannes comptent parmi les rares fortifications urbaines qui subsistent encore en Bretagne.

 
Tout au long de notre séjour nous avons fait des balades dans tous les sentiers.....soit près de la mer ou dans les terres.
PICT0167.JPG
 
PICT0004.JPG










PICT0035.JPG


PICT0031.JPG















Nous sommes allées sur la presqu'île de Quiberon et le midi nous avons mangé à la Crêperie Grill Au Petit Saint Pierre dans un cadre agréable et convivial le site www.au-petit-saint-pierre.com
PICT0061.JPGPICT0064.JPG

restaurant crêperie petite restauration






 
 
 
 
 
PICT0042.JPG 
 
 PICT0059.JPG
PICT0049.JPG 

Un endroit surprenant mais très agréable par l'ambiance et surtout la qualité du repas servi.

Voilà un petit clin d'oeil de mes vacances dans le Golfe du Morbihan.

D'autres photos dans l'album sur le côté du blog!!

01:21 Écrit par NATY dans BALADES, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vacances | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook