Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/08/2010

GALERIE D ART Mme Marie-Line Graindorge (Acryliques)

&

100_4736.JPGTableau n°1  'Petit déjeuner au lit'

 

 

 

 

 

 

 

 

Tableau n°2 'Pause café'100_4737.JPG

 

 

 

 

 

 

 

100_4739.JPG100_4738.JPG 100_4742.JPG

 

 

 

 

 

 

Les dahlias                              Les flacons                                  Golf du Vaudreuil

 

ou encore "le champ de colza"; "Tournesols en Charente" ; "les Tulipes"  à découvrir dans le salon de thé Aux délices de Naty......

15:06 Écrit par NATY dans ACTIVITES, Loisirs, PEINTURE, Shopping | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

18/03/2010

LE 8 MAI AUX JARDINS SUSPENDUS

 

Week end du 8 mai 2009 aux JARDINS SUSPENDUS DU HAVRE SOUS UN SOLEIL RADIEUX.

Les Jardins Suspendus :

Ce site exceptionnel, d'une surface de 17 ha, surplombe la baie de Seine et offre des points de vue admirables sur la mer et le port.

 

Passé la porte d’honneur du fort, vous pourrez commencer votre visite par la promenade haute et découvrir les quatre bastions, chacun dédié aux découvertes des grands botanistes explorateurs.

Les serres de collection regorgent de trésors : plantes parfumées ou aromatiques, végétaux de tous les pays, orchidées, bégonias, succulentes…

100_3491.JPG

 

100_3493.JPG

ANNE-MARIE, MARTINE et moi nous avons visité sous le soleil les jardins suspendus.

TRES BONNE INITIATIVE DE LA MAIRIE DU HAVRE D AVOIR CREER UN ENDROIT PAISIBLE, POUR SE PROMENER, SE CULTIVER,  SE RESSOURCER, PHOTOGRAPHIER un jardin à mille et une fleurs, plantes, arbres......

Quelques échantillons mais voir  1 er album créer sur les jardins suspendus......"cliquer sur l'album des jardins suspendus"

jardins suspendus fleuris.jpg

 

 

 

 

jardins suspendus 001.jpg

 

 

 

"DERRIERE LES SERRES LES JARDINS EN FLEURS DOMMAGE QU ILS N 'ONT PAS FLEURI L ALLEE CENTRALE"

 

HISTOIRE des jardins suspendus

 

 

LES JARDINS SUSPENDUS

 

Construit en 1854-1855 selon la technique de Vauban, le fort de Sainte-Adresse a été déclassé en 1965 , pour être définitivement abandonné par l’armée en 1972. Sept ans plus tard, cette ancienne base militaire est désaffectée. Elle sera acquise en 2000 par la Ville du Havre pour un faire « un nouveau lieu de vie, un nouveau lieu d’évasion ».

Situés sur les hauteurs du Havre, offrant des points de vue remarquables sur la ville et l’estuaire, les 17 hectares ont été confiés en 2005 à une équipe composée de Samuel Craquelin, paysagiste, Olivier Bressac, architecte et Jean-Pierre Démoly, botaniste, sous la responsabilité de la Direction des Espaces verts de la Ville du Havre. Le défi était de conserver les traces de fortification du site, en tirant partie des alvéoles et des quatre bastions, tout en le transformant en jardins thématiques.

Ainsi a vu le jour la conception des Jardins suspendus, nouveau nom de baptême du site en hommage à l’une des sept merveilles du monde, qui est inspirée de la longue tradition de découverte des explorateurs normands, tels Jean de Béthencourt, au XV ème siècle, et des botanistes comme Pierre d’Incarville et la Billardière qui, au XVIII ème siècle, ont sillonné les continents, par voie maritime, à la découverte de plantes inconnues.

Au-delà de leur portée scientifique, ces découvertes ont donné à notre nature une extraordinaire diversité. Sans eux, nul ne connaîtrait, en France, le Douglas, sapin d’Amérique du Nord, l’araucaria du Chili, le mimosa d’Australie ou l’hortensia du Japon.

Les jardins suspendus du Havre proposent aux visiteurs un tour du monde végétal disposé en quatre jardins : celui des explorateurs contemporains, le jardin d’Asie Orientale, le jardin des plantes d’Amérique du Nord et le jardin Austral. Trois ensembles de serre, abritant les collections de plantes de la ville, sont également ouvertes à la visite. Elles abritent des plantes parfumées ou aromatiques, des plantes tropicales, une collection d’orchidées et plus de deux cent soixante variétés de bégonias…..

L’ensemble du projet est issu d’une démarche de développement durable. Idéalement implantés, les Jardins suspendus s’intègrent parfaitement dans le paysage urbain. Les matériaux et les procédés de construction sont respectueux de l’environnement. Les maçonneries du fort ont été conservées et les produits de la démolition, ré employés pour créer les allées. L’ensemble des équipements installés privilégie l’autonomie et les économies d’énergie : récupération des eaux pluviales pour l’arrosage, chauffage par géothermie pour la maison du gardien, isolation thermique et production d’électricité au moyen de panneaux photovoltaïques, installation de parkings ‘verts’ permettant l’absorption de l’eau par le sol. Les Jardins Suspendus ont également fait l’objet d’un chantier d’insertion.

petite pause avec deux......POEMES

Les FLEURS..... 100_3517.JPG

Des avalanches d'or du vieil azur, au jour
Premier et de la neige éternelle des astres
Jadis tu détachas les grands calices pour
La terre jeune encore et vierge de désastres,

Le glaïeul fauve, avec les cygnes au col fin,
Et ce divin laurier des âmes exilées
Vermeil comme le pur orteil du séraphin
Que rougit la pudeur des aurores foulées,

L'hyacinthe, le myrte à l'adorable éclair
Et, pareille à la chair de la femme, la rose
Cruelle, Hérodiade en fleur du jardin clair,
Celle qu'un sang farouche et radieux arrose !

Et tu fis la blancheur sanglotante des lys
Qui roulant sur des mers de soupirs qu'elle effleure
A travers l'encens bleu des horizons pâlis
Monte rêveusement vers la lune qui pleure !

Hosannah sur le cistre et dans les encensoirs,
Notre Dame, hosannah du jardin de nos limbes !
Et finisse l'écho par les célestes soirs,
Extase des regards, scintillement des nimbes !

Ô Mère qui créas en ton sein juste et fort,
Calices balançant la future fiole,
De grandes fleurs avec la balsamique Mort
Pour le poète las que la vie étiole.

 

hortensia japonais.jpg

Fleurs d'Aurore

Comme au printemps de l'autre année,
Au mois des fleurs, après les froids,
Par quelque belle matinée,
Nous irons encore sous bois.

Nous y verrons les mêmes choses,
Le même glorieux réveil,
Et les mêmes métamorphoses
De tout ce qui vit au soleil.

Nous y verrons les grands squelettes
Des arbres gris, ressusciter,
Et les yeux clos des violettes
À la lumière palpiter.

Sous le clair feuillage vert tendre,
Les tourterelles des buissons,
Ce jour-là, nous feront entendre
Leurs lentes et molles chansons.

Ensemble nous irons encore
Cueillir dans les prés, au matin,
De ces bouquets couleur d'aurore
Qui fleurent la rose et le thym.

Nous y boirons l'odeur subtile,
Les capiteux aromes blonds
Que, dans l'air tiède et pur, distille
La flore chaude des vallons.

Radieux, secouant le givre
Et les frimas de l'an dernier,
Nos chers espoirs pourront revivre
Au bon vieux soleil printanier.

En attendant que tout renaisse,
Que tout aime et revive un jour,
Laisse nos rêves, ô jeunesse,
S'envoler vers tes bois d'amour !

Chère idylle, tes primevères
Éclosent en toute saison ;
Elles narguent les froids sévères
Et percent la neige à foison.

Éternel renouveau, tes sèves
Montent même aux coeurs refroidis,
Et tes capiteuses fleurs brèves
Nous grisent comme au temps jadis.

Oh ! oui, nous cueillerons encore,
Aussi frais qu'à l'autre matin,
Ces beaux bouquets couleur d'aurore
Qui fleurent la rose et le thym.

 

 

 

 

Les serres de collection regorgent de trésors : plantes parfumées ou aromatiques, végétaux de tous les pays, orchidées, bégonias, succulentes…

 

100_3528.JPG

 

 

 

100_3535.JPG

 

 

 

100_3565.JPG

 

JE REMERCIE DE L ACCUEIL CHALEUREUX DE L HOTESSE DES JARDINS SUSPENDUS

DANS LES SERRES UNE CHALEUR VOUS ENVAHIT VOS YEUX REGARDENT LES FLEURS, PLANTES il y en a tellement, il faut aller plusieurs fois admirer les diverses plantes, fleurs ..... une seule fois nous ne voyons pas toute cette splendeur...

100_3611.JPG

EN ME PROMENANT DANS LES ALLEES DES SERRES J AI TROUVE MA PLANTE  'AUX DELICES DE NATY'

100_3582.JPG

 

 

 

100_3583.JPG 100_3584.JPG

 

 

 

 

LE CAMELIA SICENSIS 'THEIER' venez déguster un thé chez Naty à Villequier.......

A bientôt pour une prochaine aventure dans les jardins suspendus..... en avril 2010

 

 

 

 

 

 

 



16:01 Écrit par NATY dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jardins, loisirs, week end | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

19/02/2010

LE MANOIR DE RETIVAL

LE MANOIR DE RETIVAL (voir aussi l'album "photos" sur le Manoir)

100_4404.JPG

Le manoir est riche d’une longue histoire. Les objets retrouvés sur le site du manoir, notamment des débris, des objets du quotidien, des ustensiles de cuisine et des pièces de monnaie, témoignent de la présence de peuples celtes puis romains. Du temps des romains, la rue St. Clair était une voie de commerce et de transport. 

Au début du Moyen Âge, Rétival servait de lieu de rassemblement des Templiers. La « croix des Templiers » datant du 12ème siècle après JC, un édifice classé monument historique, qui se trouve à l’entrée actuelle du manoir, atteste de cette présence. Pendant des siècles, le chef des citoyens de Caudebec a prêté serment devant la croix des Templiers.

l y a environ 300 ans, cet ancien bâtiment fut remplacé par un nouveau (qui constitue aujourd’hui la partie centrale du manoir). Quelques 150 ans plus tard, le manoir était élargi et flanqué de ses deux ailes. C’est de cette époque également que date la chapelle St.Clair.

La chapelle St. Clair (en cours de rénovation)

La chapelle St. Clair fut édifiée il y a 150 ans.
Elle invite à y pénétrer, que ce soit pour prier ou simplement pour y jouir de la sérénité des lieux. Vous pouvez même vous y marier et organiser une fête de mariage inoubliable au manoir.

Je vous présente David GOERNE dans sa cuisine

 

100_4414.JPG

Cuisine

Veuillez vous adresser à David en cuisine pour toutes vos réservations. David vous propose une cuisine raffinée et contemporaine, faisant appel aux produits locaux de notre région. 

Le nombre de places disponibles étant fortement limité, il est nécessaire de toujours réserver. Vos souhaits personnels sont les bienvenus.

Les repas sont servis autour de la grande table de réfectoire dans sa cuisine. 

"Nous prions nos hôtes de bien vouloir respecter les horaires afin que le dîner se déroule tranquillement et qu’aucun d’eux ne soit privé de l’un de nos délicieux plats. Le dîner commence à 19h00 par un apéritif. Les jours de beau temps, le menu est servi sur la terrasse". 

Certains jours, nous vous proposons notre classique « braserade ».

David aime travailler avec :

huitres - champignons - langoustines - foie gras -  agrumes - soles - figues - homard bleu - vanille sauvage -herbes de mon jardin - coquillages - riz de veau - queue de boeuf - café – agneau – chorizo -

fruits de mon jardin - St.Jacques - ventre de thon - petit pois- veau - verveine- truffes – cèpes - huile d´argan - épinard - brie de meaux -

truites de St. Wandrille - cresson - prune - crème cru - artichauts – safran – chocolat - pavot ….

 

A partir de ces ingrédients, il vous concoctera un menu surprise au gré des arrivages

et  de ses  envies !

pour une surprise réussie ,  réserver au 06.50.23.43.63

Menu surprise "G.a." 149 € avec les boissons surprises

Petit Menu  "G.a." 98 € avec les boissons

Vous pouvez réserver au 06.50.23.43.63 Le Manoir de Rétival ....

Pourquoi G.a. ? une petite énigme à voir avec David Goerne.....

LE DIMANCHE SOIR DE LA SAINT VALENTIN NOUS SOMMES ALLEES  NOUS RESTAURER AU MANOIR DE RETIVAL.....

Superbe manoir.....vue sur Seine......Je ne peux pas vous dévoiler le menu tout en détail ....les différentes saveurs....un vrai délice....

L'accueil très sympathique de Virginie....puis de David Goërne et nous expliqua son concept (faire tous les plats devant nous avec explication des plats un par un) et nous voilà partie  dans sa cuisine. Il nous a installé à une table d'époque, un couple était déjà installé (M et Mme Roldo Relais du ROY) Gîte au jardin 3 épis à Saint Nicolas de Bliquetuit).

Le Champagne avec des mises en bouche (huitre chaude mousseline gratinée sur un lit d'épinard) -Puis un autre couple très sympathique est arrivée .....commençons la dégustation..... Foie gras maison sous différentes recettes préparées par David (fois gras nature froid, mousse de foie gras, sorbet au foie gras, feuilleté de foie gras/betterave) -  queue de langoustine, caviar et mousse d'avocat - St Jacques flambées sous différentes forme - dégustation pour égayer vos papilles avec des saveurs exceptionnelles....puis Cabillaud (sur un lit de viande préparé).... et le G in Fizz à sa façon.....une douceur "glacière" pour continuer se divin repas....nous passons au Turbot.....oeuf surprise avec sa soupe de crémant aux truffes...... joue de boeuf avec sa salade et truffes.....dessert souflé fruit de la passion, soupe de fruit au kiwi et farandole de fruit.......ah!!!! j'oubliais la cave tout au long du repas des vins de grand crus et le digestif servi par son père "le spécialiste" il me semble avoir déguster une liqueur à la framboise et un cognac de 1956.......je vous rassure mon mari conduisait (il ne boit aucun alcool).....

Un livre d'or était à notre disposition ....pour laisser un petit mot......

Nous avons reçu un livre en cadeau de St Valentin Versions Originales des 50 recettes de tradition réactualisées par les Jeunes Restaurateurs d'Europe - France......

un exemple : Huîtres bordelaises au foie gras ou alors soupe de Leffe au maroilles ou encore poires pochées à l'eucalyptus, gelée au café et glace au miel.

Je n'ai plus qu'un mot un dire....  C'était divin..... A BIENTOT  .......

"et peut-être d'autres photos quand les tulipes seront en fleur"!!!

VOIR SON SITE : http://www.restaurant-ga.fr/ (faites les trois cliquez sur  mobile accueil photos,puis sur  flash=> David vous fait découvrir ses lieux  et HTML => toutes les pièces du manoir).....Bonne visite...

12:48 Écrit par NATY dans BALADES, Loisirs, vacances, Voyage | Lien permanent | Commentaires (5) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

14/07/2009

MUSEE VICTOR HUGO

VISITE DU MUSEE VICTOR HUGO

MUSÉE VICTOR HUGO

Un lieu chargé de souvenirs, dédié au couple Léopoldine Hugo et Charles Vacquerie et à l'amitié entre Victor Hugo et Auguste Vacquerie. 
Si l'œuvre littéraire et politique de Victor Hugo (1802-1885) occupe une place majeure au sein de la présentation, la Maison Vacquerie rend aussi hommage à l'amitié qui unissait les familles Vacquerie et Hugo.

Aperçu de la visite

La visite présente au fil des pièces de la maison des expositions à thème autour de la figure centrale de Victor Hugo. La salle du billard lui est entièrement consacrée (elle accueille aussi parfois des expositions temporaires, se renseigner auprès du musée). Le salon est dédié à Auguste Vacquerie et témoigne de sa carrière politique et littéraire. Le petit salon raconte l'exil d'Hugo dans les îles anglo-normandes (1852-1870), la création à Jersey d'un atelier photographique par Charles Hugo et Auguste Vacquerie. 

La chambre rose et le hall expriment le regard de Victor Hugo sur l'enfance à travers ses personnages dessinés pour ses enfants et petits-enfants (dont Fanfan Troussard et Pista), et des œuvres littéraires destinées aux parents. La chambre rouge de style rococo évoque la personnalité d'Adèle Foucher (1805-1868), épouse de Victor Hugo. Le bow-window est consacré à Juliette Drouet (1806-1883), l'amante qui partagea durant cinquante ans la vie de Victor Hugo. La chambre claire et la chambre bleue présentent le couple Léopoldine Hugo et Charles Vacquerie. Leur noyade tragique y est relatée par des lettres et des journaux de l'époque. 

Ponctuellement, le cabinet d'arts graphiques offre la possibilité de voir des œuvres originales fragiles (dessins, manuscrits, correspondance) dans des conditions adaptées à leur conservation (pour l'accès au cabinet d'arts graphiques, se renseigner auprès du musée).


A savoir

Adresse, horaires

Musée Victor Hugo 
Maison Vacquerie
Quai Victor Hugo 
76490 Villequier
Tél. : 02 35 56 78 31

ACCES :
bus CNA (0 825 076 027), direction Canteleu/Duclair depuis Rouen, ou par A13, sortie Bourg-Achard puis direction Caudebec en Caux.

OUVERTURE : 
tous les jours sauf mardi, dimanche matin, et certains jours fériés.
Horaires : 10h30-12h30 / 14h-17h30 (18h00 du 1er avril au 30 septembre)

TARIFS : 
3€ ou 1,50€ (seniors de plus de 65 ans, groupes de plus de 15 personnes, familles nombreuses). Gratuité pour les enfants (jusqu'à 18 ans), scolaires, étudiants, GIC-GIG, chômeurs et bénéficiaires du RMI (sur présentation de justificatifs). 
Pour les groupes, renseignements et réservations au 02 35 15 69 11
APRES UNE BALADE AU MUSEE UNE PETITE PAUSE DOUCEUR CHEZ NATY  'UN THE CAFE OU CHOCOLAT AVEC UNE ASSIETTE GOURMANDE!!!!!!'

15:10 Écrit par NATY dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : horaire d ouverture | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

08/07/2009

UNE NOUVELLE ANNEE DANS LA CAMPAGNE YUNNANAISE.....(site www.puerh.fr)

(site www.puerh.fr)Extrait du site écrit par Olivier Schneider le lien est sur le côté de mon blog Naty  

Nous venons de passer en Chine dans l'année du Lapin. Comme vous le savez certainement le calendrier chinois n'est pas basé sur le cycle solaire, comme l'est le calendrier grégorien, mais sur le cycle de la Lune. Et c'est donc chaque année, entre le 21 janvier et le 20 février du calendrier grégorien, soit le premier jour du printemps dans le calendrier lunaire, que nous débutons en Chine la nouvelle année. Mais bien plus qu'un simple formalité, ou qu'une nuit de festivités symboliques telle que nous la pratiquons généralement en occident le 31 décembre, le "passage de l'année" aussi appelé Nongli Xinnian (农历新年) est pour une grande majorité de Chinois l'événement le plus important et attendu de l'année et qui d'une certaine manière condense en une semaine ce que nous connaissons en occident à travers les fêtes familiales de Noel, de nouvel an, et les grandes vacances estivales... 

Bien qu'il y ait une racine commune et un certain nombre de similitudes dans les festivités de la nouvelle année, on note de très grandes différences entre les pratiques, rites, coutumes et habitudes, selon les régions chinoises et les ethnies qui y vivent. Plus que cela encore, le nouvel ans se déroule souvent de manière sensiblement différente d'un village à l'autre, et même au sein du Yunnan j'ai passé des nouvel ans radicalement différents selon les villages où je me trouvais pour le jour de l'an.

En vous souhaitant donc la meilleure année qu'il soit, je vous propose de partager ces moments magiques et de vous emmener pour un petit aperçu du nouvel an tel que l'on peut le vivre dans certaines campagnes du Yunnan.

Tout un pays en congé pour une semaine de festivités...

Le nouvel an c'est tout d'abord la seule période de vacance annuelle, généralement entre 5 et 15 jours, pour la grande majorité des Chinois, et c'est donc un moment fortement attendu de tous. Mais c'est aussi souvent, surtout compte tenu de l'étendue de la Chine, le seul moment ou les familles se retrouvent. Au vu de l'immensité de ce pays, et du nombre d'habitants qu'il comporte (plus d'un Milliard trois cents mille) je vous laisse imaginer la complexité et le relatif chaos que représente chaque année, ne serait-ce que l'immense flux humain concentré sur ces quelques jours (regarder durant les congés estivaux la paralysie annuelle des réseaux auto-routiers Français, pays d'une cinquantaine de millions d'habitants seulement, en prenant en compte que ces congés sont généralement étalés sur 2 mois, donne un vague aperçu du problème une fois mis à l'échelle chinoise). Toute l'infrastructure du pays est donc chaque année adaptée pour contenir ce gigantesque mouvement d'ensemble, les trains et avions sont réservés des mois à l'avance et l'achat des billets nécessite souvent des heures de queue, en particulier dans les grandes villes, les réseaux postiers sont totalement débordés, de nombreuses entreprises sont saturées et ne sont plus en mesure de proposer leurs services... posant ainsi annuellement et àMais c'est aussi, dès la veille du nouvel an, la fermeture pour au moins une semaine, d'une grande majorité (la totalité dans certaines régions ou villes) des commerces, magasins, industries, restaurants, etc... On observe ainsi, notamment dans le Yunnan une sorte d'inversion particulièrement intéressante entre villes et campagnes. Tandis que dans les campagnes cette semaine de nouvel an résonne d'une vie et d'une activité hors du commun, les villes telles que Kunming prennent l'apparence de villes fantômes. Les rues désertées ne sont plus qu'une succession de rideaux de fer clos et il est illusoire pendant une grosse semaine d'espérer trouver une épicerie où faire ses courses, un restaurant où manger ou un salon de massage ouvert.

 

064l_001.jpg
Et plus que de simples vacances, qui viendraient en quelque sorte envelopper le réveillon, c'est ici tout le nouvel an qui s'étale sur une semaine, dont chaque jour est festivité.

Nettoyer le passé et soigner le futur...

Le nouvel an chinois est un passage. On ne fête pas simplement l'arrivée de la nouvelle année, on passe de la précédente à la suivante et bon nombre des pratiques et coutumes de ce nouvel ans sont précisément là pour permettre que ce passage se fasse dans les meilleures conditions. On commence donc pour cela et avant le premier jour du printemps, par effacer les mauvaises influences de l'année qui vient de s'écouler, on nettoie sa maison de fond en comble, on finit de la construire si elle est en construction, on essaye de régler les choses qui auraient du être réglées dans l'année, on rembourse ses dettes, etc. On prépare ensuite la nouvelle année pour qu'elle soit un nouveau départ et se déroule pour le mieux. Dans de nombreux villages le nouvel an est traditionnellement le moment d'acheter de nouveaux habits et les marché sont

pour cela pleins.

(Article sur le site de Pu erh.fr sur le côté de mon blog)

 

064l_010.jpg

On voit encore ainsi dans certains villages les enfants courir à travers les rues le jour de l'an pour montrer leur nouveaux habits. On allume aussi le jour de l'an dans certains villages, de grands bâtons d'encens, de taille humaine, à droite et à gauche de la porte de la demeure. De même c'est l'occasion de redécorer sa maison, en particulier avec des inscriptions de bon augure pour cette année, que l'on accroche sur les portant et les battants de la porte d'entrée pour le nouvel an après avoir pris soin d'enlever celles de l'an passé, et qui y resteront ensuite toute l'année. Outre ces messages on en profite aussi souvent pour revoir la décoration de sa maison, selon le style et la mode de la région, et là aussi les marché de campagne s'emplissent les jours précédents le réveillon de tableaux, broderies et posters, qui aideront à entrer dans l'année sous un jour nouveau.

Argent, nourriture et pétarades au coeur de la fête...

La nourriture et l'argent sont depuis des temps très anciens deux piliers omniprésents dans la culture et le quotidien chinois. C'est d'autant plus présent durant le nouvel an où tout est fait pour que l'année qui vient apporte prospérité et fortune. Tout doit être gros, imposant, cher ou tout du moins sembler cher et de nombreux produits comme le thé sont proposés dans de très grosses boites richement décorées. La phrase la plus courante que l'on emploie pour souhaiter la nouvelle année est ainsi Gongxi facai (恭喜发财) qui signifie quelque chose comme "félicitations et faites fortune"... à laquelle les enfants rajoutent parfois en rime Hongbao Nalai: "Par ici les hong bao".

Le nouvel an est en effet le moment on l'on offre les Hong bao, ces enveloppes rouges dans lesquelles on glisse quelques billets. Traditionnellement on offre des Hong bao aux enfants, ses propres enfants lorsqu'il sont jeunes ou les enfants des familles que l'on va visiter durant le nouvel an. Ce sont dans ce cas généralement des enveloppes symboliques contenant de petits sommes. Mais, une fois les enfants devenus adultes, et leurs parents vieillissant, il est d'usage de donner des Hong bau plus conséquents à ses parents. En Chine, où la notion de famille est bien plus importante qu'elle ne l'est en général en occident, et où il n'y a pas de système de véritable retraite, c'est traditionnellement les enfants qui entretiennent ou aident leurs parents lorsque ceux-ci ne peuvent plus travailler, rendant d'une certaine façon le soutient qu'ils ont reçu dans leur jeunesse. Afin que l'année ne soit que renouveau, il est d'usage dans de nombreuses régions, de n'offrir dans les Hong bao que des billets neufs, et les distributeurs de banque ne proposent en général durant cette période que des billets flambant neufs.


1.Décoration de nouvel an, l'argent à l'honeur
2.Billets de 100 RMB flambant neufs tels qu'il sortent des distributeurs en cette prériode
3-4.Marché de Meng tuo (Lincang) avant le nouvel an
5-6. La poule, achat vedette et inévitable sur les marchés

La nourriture est bien sûr très présente, et au coeur de l'événement. Plusieurs jours avant le réveillon les marchés de campagne sont bondés et croulent de victuailles en tous genres: poules, coqs, poissons, cochons, et légumes à foison. Il est courant pour une famille, même modeste, d'acheter poule(s), coq et poissons, ainsi que du porc et parfois du boeuf en abondance. On cuisine ensuite pendant une grosse journée, parfois deux, préparant ainsi des dizaines de mets en quantité astronomique, assez pour nourrir un régiment pendant toute la semaine du nouvel an... Encore une fois tout doit être en abondance, et à chaque repas de la semaine devra être présent tous types de viande, poissons et légumes, préparés avec le plus grand soin, finesse et raffinement et en quantité suffisante de manière à ce que les plats ne puissent pas être vidés par les convives. Outre le raffinement gustatif, la composition des plats et aussi largement symbolique. Ainsi par exemple le poisson, aussi très présent dans les décorations de nouvel an, doit être présent à chaque repas, la prononciation de poisson (魚, yu) étant la même que celle du mot surplus (馀, yu), ce qui porte bon présage pour que l'année à venir soit baignée dans le surplus.


1-3.Cuisine en campagne la veille du nouvel an
4.Abondance et diversité, table en fin de déjeuné le jour de l'an

 

Le dîner du réveillon se passe généralement exclusivement en famille restreinte, avec les habitants du foyer. Les invités ne sont souvent pas tolérés, et même les membres de la famille vivant dans deux foyer séparés du même village ne passent pas ce temps ensemble. Il en est généralement de même le jour suivant, voir les deux jours suivants selon les villages. Passée cette première phase, famille et amis commencent à se visiter, et durant plusieurs jours, parfois une semaine, s'inviter dans les maisons des uns et des autres lors de déjeuners et dîners où la nourriture et d'alcool fort abondent et qui peuvent durer des heures...


Galettes de riz gluant préparés traditionnellement à Wan Yao (Lincang) pour la nouvelle année

 

La Chine n'ayant pas inventé les feux d'artifice pour rien, le tout est baigné de pétarades, presque continuelles, et le ciel des nuits de gerbes colorées. Traditionnellement on allume des feux d'artifice la nuit de la nouvelle année, et un grand ruban de pétards, que l'on pend devant la porte, le jour de l'an. Mais on ne se contente pas de cela et feux d'artifice et pétards, qui sont vendus absolument partout, explosent gaiement dans tous les coins pendant tout le nouvel an, enfumant les rues et créant un ronronnement incessant. Faits à la main, ces feux d'artifice et pétards sont d'une variété mais surtout d'une puissance sans commune mesure avec ce qui est en vente libre en occident, hors du réseau des professionnels de la pyrotechnie.


1.Ruban de pétards traditionnellement que l'on allume traditionnellement devant sa porte pour le nouvel an
2.Rue après l'explosion des précédents pétards
3.Stand de feu d'artifices dans un marché de Jiang chuan 
4.Mini feu d'artifices
5.Charge de feu d'artifice de la taille d'un poing

C'est d'autant plus remarquable dans la campagne avoisinant Jiang chuan où la totalité des feux d'artifice et pétards du Yunnan sont fabriqués, et on on trouve des explosifs capables d'enfumer en quelques instants une rue complète, ou des feux d'artifice de la taille d'un poing, dont les gerbes atteignent des hauteurs et des dimensions incroyables. Comme pour tout ce qui accompagne le nouvel an, on achète au plus gros, et beaucoup dépensent des fortunes pour ces quelques moments magiques, qui accompagnent le passage.

Bienvenue dans l'année du Lapin!

L'Astrologie chinoise est quelque chose de très complexe, à quelle de nombreuses croyances et cultures se sont mêlées depuis des siècles qui se basent autant sur l'astronomie, sur la religion ou les croyances populaires. Parmi les différents systèmes qui s'y entremettent 12 signes représentants des animaux réels ou imaginaires ont été introduits durant le XX siècle, probablement issus de l'astrologie Persanne et arrivée en Chine via le Tibet ou l'Inde, chacun de ces signes venant successivement marquer une année donnée. C'est ainsi que nous venons, pour un an, de rentrer dans l'année du Lapin (tu 兔), bien que pour être précis le passage dans le signe du lapin ne se fasse pas le premier jour du printemps mais au jour dit Lichun (立春), qui prend place le 4 ou 5 février. Par ailleurs ,il est bien de rappeler que ,dans certains pays d'Asie, notamment le Viet Nam, cette année n'est pas celle du lapin mais du chat, quatre des 12 signes variant en effet selon les pays...

Le passage d'un signe à l'autre marque dans la croyance Chinoise tous les évènements de l'année, à commencer par le caractère de ceux qui naîtront durant cette année, mais aussi l'ensemble des évènements qui arriveront au cours de l'année. On dit ainsi que l'année du lapin (qui par ailleurs est une année Yin) sera tranquille, tout du moins en apparence, et permettra de prendre des forces avant l'année du dragon, nettement moins paisible. C'est donc l'année du repos et de la tranquillité, qui par ailleurs sera ,selon la culture chinoise, profitable aux diplomates, aux hommes de loi et à la justice.

Les enfants qui naîtront durant l'année du lapin seront tranquilles et heureux. On dit du lapin qu'il est doué, ambitieux, agréable, discret, réservé , raffiné et prudent. Quelqu'un de malin et verbeux, qui aime son entourage et est apprécié de ce dernier. Diplomate ,le lapin sait garder son calme et son sang-froid en toute situation. Le lapin est réputé un bon homme d'affaire, particulièrement habile à saisir les bonnes occasions et en tirer profit. Cependant, on attribue au lapin un caractère superficiel, léger, et conservateur. Ne pouvant être heureux que dans le confort et la stabilité il craint le changement, évitera consciencieusement tout risque de bouleversement.

Une nouvelle année pour puerh.fr

Pour puerh.fr, cette année, longuement attendue sera celle de l'épanouissement après près de 5 années de travail, marquera d'une certaine manière l'aboutissement de mes recherches durant ces années, mais plus qu'un aboutissement sera aussi l'année du renouveau et de l'éclosion de nouveaux horizons. 

Cette année verra ainsi tout d'abord le jour le site www.puerh.fr, sous sa forme véritable. Fruit d'années de travail acharné il reprendra et interconnectera l'ensemble des articles sur le thé que j'ai écrit ces dernières années, dans de nouvelles versions, remaniées, partiellement re-rédigées et largement enrichies de divers contenus.

Mais c'est aussi, notamment grâce à de nouveaux partenariats et de nouveaux moyens, l'année du renouveau dans notre travail de recherche, avec la mise en place dans le Yunnan et à Hong Kong de différents programmes de recherches autour du puerh et de la culture du thé, que vous découvrirez à travers les nouveaux articles de 2011, notamment des recherches sur le vieillissement du puerh et un vaste projet de recherche sur la cartographie du Yunnan et des terroirs du puerh. Renouveau aussi dans ma propre situation, puisque j'ai profité du passage de l'année pour déménager et déménager mon bureau, au beau milieu d'un petit village agricole des montagnes de Lincang, au coeur même des montagnes à thé du Yunnan (qu'elles appartiennent à Lincang, au Xhishangbanna ou à Pu'Er), contexte idéal, duquel je poursuivrai plus profondément encore mes recherches et rédigerai les articles qui ponctueront cette nouvelle année.


Wan yao cun, petit village de Lincang d'où j'écris ces quelques mots

Plus encore cette année, et après les différentes partenariats que nous avons eu les dernières années avec des structures locales, notamment afin de vous proposer les thés que nous avons découvert, verra l'avènement d'une nouvelle structure partenaire, possédant une présence permanente au coeur des montagnes à thé (pour les jeunes thés de terroirs), mais aussi à Hong Kong et Taiwan (pour les thés âgées) dans laquelle nous sommes cette fois fortement investis. Outre de permettre le financement de nos nouveaux projets de recherche, cette nouvelle structure vous permettra plus simplement encore et de manière plus efficace d'accéder aux thés que nous aurons sélectionnés pour vous, avec une totale garantie de la qualité, de l'authenticité, de la provenance précise et des conditions de stockage de ces thés, qu'il s'agisse de jeunes thés ou de thés anciens. Outre de permette, avec éthique et respect, l'approvisionnement en puerh de qualité, il s'agira aussi pour les professionnels qui depuis longtemps suivent nos recherches, de pouvoir proposer nos services de conseil et d'expertise concernant le puerh et les thés du Yunnan.

Je tiens à en profiter pour remercier personnellement tous ceux qui m'ont soutenu et m'ont apporté leur aide durant ces années, et grâce à qui l'année du Lapin se dessine pour puerh.fr comme celle de l'éclosion et de l'épanouissement, et dont j'espère que vous apprécierez les fruits! N'hésitez d'ailleurs pas à vous joindre à nous si vous pensez pouvoir nous apporter une aide quelconque, le printemps s'approche mais la route reste longue...

En vous souhaitant encore une merveilleuse année du Lapin qui je n'en doute pas sera pour nous tous l'année de toutes les réussites!

(extrait de l'article d'Olivier sur le site puerh.fr)

Bonne lecture

Naty

 

 

17:20 Écrit par NATY dans Blog, HISTOIRE DU YUNNAN, Loisirs, MYTHE ET LEGENDE, TEMOIGNAGES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook