Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/01/2012

THE et GASTRONOMIE

 

NOUS AVONS TERMINE POUR CE THEME PASSONS LA SEMAINE PROCHAINE A UNE AUTRE RUBRIQUE

PU ERH

Géographie

Le pu erh est originaire de la province du Yunnan, en Chine. La qualité la plus courante et la moins chère est le pu erh en vrac, c'est à dire non compressé, qui est généralement cuit et que l'on peut consommer dès son année de production. On trouve de beaux grades issus d'une cueillette fine.

Période de récolte

Cette qualité est indifféremment récoltée du printemps à l'automne.

Dégustation

Sa liqueur rouge brique opaque et développe une légère acidité, mais aucune amertume ni astringence. Ce type de pu erh par rapport au pu erh maturés, sera beaucoup plus simple, rectiligne, toujours avec cette impression de velouté qui caresse le palais, mais moins complexe et riche en arômes avec un bouquet sous-bois légèrement marin.

Préparation et service

Température 90°C dosage une cuillère à thé rase pour 10cl

infusion 5mn

Service dans une théière en porcelaine, en métal ou en terre de Yixing (la terre étant la mieux)

Accords thé et mets

Sa puissance aromatique combinée à son velouté moelleux sera en  harmonie avec des viandes rouges en sauce ou grillées, ainsi que du gibier et côté sucré, des desserts caramélisées sucrés salés à base de fruits secs ou de chocolat

Accords fromage

Tête de moine, camenbert peut fait



13:32 Écrit par nathalie marie aux délices de naty dans LA SANTE PAR LE THE, LE THE ET LES FEMMES, LES VERTUS DU THE VERT, recettes, REGIME THE, THE | Lien permanent | Commentaires (6) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

30/01/2009

LE THE ET LES FEMMES

LE THE ET LES FEMMES

 En partant de lieux sacrés et en arrivant dans les demeures de l'aristocratie les services à Thé se sont transformés d'objets à usage rituel en objets manufacturé, précieux et élégants.

Qu'est-ce que peut faire de beau une personne riche qui a beaucoup de temps libre? Cette question , très moderne, hantait les dames de la riche bourgeoisie britannique dès le début du XVIIe siècle. La réponse arriva du lointain Orient. Bien plus que les femmes , les hommes disposaient de passe-temps et de lieux de rencontre.Ils avaient les pubs et les "coffée houses", où ils se retrouveient pour boire et discuter. Ces établissements étaient réservés à la clientèle masculine et on y servait du café, de la bière et du rhum, en somme uniquement des boissons fortes. Etant exclu, il ne restait au beau sexe qu'à demeurer entre les murs domestiques à déguster une bonne tasse de thé. Si l'on raisonne en termes économiques, il existait un besoin mais il n'y avait  pas les moyens pour le satisfaire.Les femmes voulaitent se distraire et socialiser mais elles ne pouvaient le faire car il n'y avait pas de lieux adaptés. Il manquait en plus toutefois ce que nous appellerions aujourd'hui un facteur d'agrégation. Pour les hommes , ce facteur était la boisson. Ils s'asseyaient autour d'une table et ,avec le prétexte de déguster un café ou une bière, il passaient ensemble leur temps libre. Et les femmes?

Qu'auraient-elles pu boire autour d'une table? La demande insatisfaite de distration rencontra finalement, l'offre des maisons de thé. Flairant la bonne affaire, de commerçants perspicaces comme Thomas Twining comprirent qu'il fallait créer des endroits ouverts aux femmes, où serait servie une boisson adaptés au goût féminin. Léger et savoureux, le thé était la réponse attendue depuis si longtepms pour lutter contre l'ennui des femmes. Les maisons de thé se développèrent au XVIIIe siècle et servirent de tremplin pour le lancement d'une des plus célèbres institutions anglaises :le thé de l'après-midi.

18:34 Écrit par nathalie marie aux délices de naty dans LE THE ET LES FEMMES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le the et les femmes | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook