Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/10/2016

Cinquième escale le Royaune-Uni

There are few hours in life

more agreeable

than the hour dédicated

to the ceremony

know as afternoon tea

Henry James (1843-1916)

 

Du négoce à la production de thé

Les premières caisses de thé en provenance de Chine furent apportées par des navires hollandais et débarquèrent dans le port de Londres en 1645.

Dès le XVIIè siècle, les anglais concentrent le négoce du thé pour l'Europe et les colonies américaines et, grâce à la création  par la reine Elisabeth 1er de l'East India Company, ils vont détenir le quasi monopole de ce commerce pendant plus de deux siècles. Dans les années 1850 ils percent le mystère de la fabrication du thé en envoyant le botaniste Robert Fortune espionner les plantations chinoises : ils se mettent à en produire dans leurs colonies indienne, ceylanaise et Kenyane....

C'est ainsi que naquirent les célèbres appellations indiennes Darjeeling, Assam et Nilgiri à partir des années 1850 pour les plus anciennes.

Au Kenya, les Anglais introduisirent les plantations de thé au début du XXè siècle. Les grandes firmes anglaises y sont restées solidement implantées puisqu'elles contrôle toujours plus de 4000 hectares à l'est du lac Victoria. 

La théiculture se développa dans d'autres anciennes colonies telles que le Malawi, l'Ouganda, la Tanzanie et le Zimbabwe.

A cette époque et pendant plus de cent ans, seul du thé oxydé est produit.

La consommation de thé chinois passe alors au second plan en Europe.

Cantonnée aux cours jusqu'au XVIIè siècle, cette boisson conquiert en moins de cent ans toutes les strates de la population.

On doit la démocratisation de sa consommation en Angleterre notamment à Sir Thomas Lipton.

Dans les années 1870, Ceylan alors réputée pour sa production caféière, voit ses caféiers détruis par un parasite, Hemileia vastatrix. A tel point qu'en 1890, il n'y a plus aucun caféier sur  l'île. Certains planteurs prévoyants les avaient remplacés par des théiers. L'ile fut totalement conquise par ce nouveau venu qui s'adaptait parfaitement aux conditions climatiques des hauts plateaux sri-lankais. C'est alors que Sir Thomas Lipton, épicier d'origine irlandaise, millionnaire depuis déjà quelques années, rachète à bas prix d'anciennes plantations de café et se lance dans la production de thé dans les Uva Lands. Il applique une politique commerciale à l'américaine pour lancer celle nouvelle boisson. En devenant producteur direct, il contribue à populariser cette boisson. En devenant producteur direct, il contribue à populariser cette boisson exotique jusque là inaccessible pour la classe moyenne. Son label devient célèbre :"Direct from the tea garden to the tea pot"(direct du jardin de thé à la théière) Il réussit ainsi à faire du thé sri lankais "l'or vert" de l'île et à lui donner une notoriété mondiale.downton-abbey-lady-violet-crawley-having-tea-dr.jpg

Les Anglais développent dès la fin du XVIIè siècle un véritable rituel autour du thé, l'afternoon tea, qui se substitue au repas du soir. Ce sont les premiers, en, Occident, à avoir eu l'idée d'associer des crus de thé en mangeant.

Leur goût va pour les thés oxydés qu'ils ont appelés noirs (nommés rouges par les Chinois) et pour les wu long fortement semi-oxydés auxquels ils ont donné les noms de Oriental Beauty Fancy, Champagne of Tea.

Ces thés ont généralement du corps et présentent une liqueur foncée plus ou moins dense. Les Anglais se rendirent compte que l'ajout de lait et de sucre permettait d'adoucir l'astringence et l'amerturme de ces thés. Le fameux thé au lait à l'anglaise était né ! Les maisons de thé britannique eurent l'idée de créer des assemblages de crus de thés de diverses origines. C'est l'apparition des "mélanges anglais" donnant naissance à des appellations très variées Morning Tea, Brunch tea, Five o' clock Tea. En outre, de célèbres mélanges furent créés en l'honneur de la famille royale Queen Victoria, Royal Morning Tea.

On doit aussi à un lord anglais, Earl Grey la création d'une recette savoureuse mêlant  du thé à de la bergamote. Il rapporta cette idée d'un voyage en Chine au début du XXè siècle. Il la confia à une firme londonienne qui, par reconnaissance, donna son nom au mélange.

C'est aussi la naissance de lieux de consommation dédiées au thé : les salons de thé. L'un des premiers fut la Tom's Coffee House créée par Sir Thomas Twinings dans les années 1700.

Mise en ambiance

Entre sophistication.....

L'afternoon tea, le thé d'après midi, apparut au XIXè siècle grâce à la duchesse Anna de Belford (1783-1857). Trouvant le temps long entre le déjeuner et le dîner, elle prit l'habitude, vers 16 heures de se faire servir dans son boudoir un thé accompagné de sandwichs, scônes, crumpets, et qui se transformait en véritable repas.

C'est un thé à boire seul ou à plusieurs de préférence servi sur une table haute. Vous pouvez aussi disposer tel un buffet tout le nécessaire sur la tale et inviter vos convives à déguster confortablement installés dans des fauteuils. Le thé à l'anglaise est synonyme de raffinement mais ne doit pas paraître luxueux. Pour le linge de table privilégiez le blanc pour le thé très huppé, les motifs colorés et fleuris pour le thé plus décontracté. Restez  dans des tons doux pastel rose, bleu, vert. N'hésitez pas à parer votre table d'une belle nappe brodée.

Utilisez une porcelaine fine. Chaque convive se verra proposer une petite serviette avec une tasse et sous tasse, et une petite assiette à dessert ainsi que des couverts en métal argenté.

Utilisez une théière en  porcelaine plutôt qu'en métal argenté., car votre thé restera chaud plus longtemps. Vous pouvez aussi recouvrir la théière d'un tea cosy, capuchon en molleton, vous en trouverez facilement dans les magasin commercialisant des produits anglais.

Présentez le thé dans un tea caddy, boîte à thé qui peut être en métal argenté, en porcelaine ou en faïence. Le terme caddy provient du mot catty, unité de mesure utilisée en Orient pour peser 600 g de thé même si  les tea caddies ont plutôt une contenance de  200 g. N'oubliez pas le petit pot à lait du sucre en morceaux raffiné ou non raffiné et une petite coupelle garnie de rondelles de citron. Sachez que celui-ci est vraiment déconseillé sur des grands crus, en particulier les Darjeeling....howtotea.jpg

Et le dernier accessoire central : le plateau à trois étages où seront disposées toutes les mignardises salées et sucrées.

....et boisson du quotidien

Quand au high tea, le thé consistant, il naît dans es milieux ouvriers au cours des années 1830. L'apparition de l'éclairage au gaz rallongeant les journées de travail, s'instaure alors le high tea qui a lieu en fin d'après midi après le travail. Progressivement, il se substitue au dîner. High vient du fait qu'il était consommé au cours des repas sur une table haute. Ce thé était bu de manière simple et  rustique en accompagnement des galettes de pommes de terre, de viande ou de haddock poché dans du lait et de pudding. On le servait en général dans un mug. On pense que ce dernier a pour origine le contenant dans lequel on buvait autrefois au petit déjeuner une boisson chaude à base d bière et de lait caillé appelé posset. Cette sorte de chopine donna sa forme aux mugs actuels. Ce thé est aussi appelé builder's tea, car il avait la réputation d'être une des boissons favorites des travailleurs du bâtiment lors de leur pause.large_36696.jpg

C'est un thé bu en toute simplicité à la maison au cours d'un repas ou au travail accompagné d'un petit en cas. Il est généralement servi avec du lait et du sucre.

 

14:47 Écrit par NATY | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.