Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2011

RENCONTRE AVEC M SATO (un professionnel de l'industrie du thé)

M Sato est responsable du Marché du thé à Shizuoka, où négocie entre 100 000 et 200 000 kilos de thé par jour pendant les saisons de récolte.

Depuis combien de themps oeuvrez vous dans le monde du thé ?

Depuis au moins 40 ans

Qu'est ce qui vous a amené à faire ce métier ?

Mon père était producteur de thé et, lorsquenous venions vendre nos feuilles au marché, j'étais toujours heureux de l'accompagner. A force d'y venir, je me suis aperçu mon intérêt, ma curiosité et mon désir de travailler dans ce milieu ne cessaient d'augmenter. J'ai alors fait les démarches et j'y travaille depuis maintenant plusieurs décennies !

Qu'est ce que vous préférez de votre métier ?

Voir et goûter tous ces beaux thés ! Aussi j'adore le rythme de la journée, souvent effréné en haute saison

Racontez nous une anecdocte liée à votre métier

après 40 ans de métier, j'ai eu l'occasion de mener à terme plusieurs  transactions importantes. Mais je garde en mémoire ma première transaction majeure. J'étais jeune je travaillais au marché depuis peu et j'ai négocié une vente de 100 000 kilos ! c'est beaucoup  de thé. La pression est forte dans ces moments, l'acheteur et le vendeur sont souvent très agités...Une fois la transaction conclue, j'étais très fier d'avoir su contrôler la situation.

Quels sont les défis que l'industrie devra relever dans les années à venir?

Principalement, je vous dirais que nous sommres inquiets de la popularité excessive des thés glacés. C'est un bon produit, économique, bon pour la santé et sans sucre. Toutefois il est certain que les gens particulièrement les jeunes, ne prennent plus le temps de boire  du thé en feuilles de manière plus traditionnelle. Il faut chercher à susciter l'intérêt pour  les thés de qualité, qui se dégustent plus qu'ils ne se boivent. Nous voulons que les jeunes goûtent un bon thé durant leur jeunesse et qu'ils en gardent le souvenir toute leur vie.

Quel est votre thé préféré ?

Les thés verts japonais qui ont un caractère spécial, unique. Peu importe que ce soit un Bencha, un Gyokuro ou autre...

Comment définissez vous un bon thé ?

Pour moi, un bon thé réunit souvent un ensemble de facteurs : la couleur de la liqueur, la forme et l'aspect des feuilles un parfum agréable et un goût riche.

Extrait maison de thé (histoire terroirs et saveurs)

14:39 Écrit par NATY | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.