Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2010

LE 8 MAI AUX JARDINS SUSPENDUS

 

Week end du 8 mai 2009 aux JARDINS SUSPENDUS DU HAVRE SOUS UN SOLEIL RADIEUX.

Les Jardins Suspendus :

Ce site exceptionnel, d'une surface de 17 ha, surplombe la baie de Seine et offre des points de vue admirables sur la mer et le port.

 

Passé la porte d’honneur du fort, vous pourrez commencer votre visite par la promenade haute et découvrir les quatre bastions, chacun dédié aux découvertes des grands botanistes explorateurs.

Les serres de collection regorgent de trésors : plantes parfumées ou aromatiques, végétaux de tous les pays, orchidées, bégonias, succulentes…

100_3491.JPG

 

100_3493.JPG

ANNE-MARIE, MARTINE et moi nous avons visité sous le soleil les jardins suspendus.

TRES BONNE INITIATIVE DE LA MAIRIE DU HAVRE D AVOIR CREER UN ENDROIT PAISIBLE, POUR SE PROMENER, SE CULTIVER,  SE RESSOURCER, PHOTOGRAPHIER un jardin à mille et une fleurs, plantes, arbres......

Quelques échantillons mais voir  1 er album créer sur les jardins suspendus......"cliquer sur l'album des jardins suspendus"

jardins suspendus fleuris.jpg

 

 

 

 

jardins suspendus 001.jpg

 

 

 

"DERRIERE LES SERRES LES JARDINS EN FLEURS DOMMAGE QU ILS N 'ONT PAS FLEURI L ALLEE CENTRALE"

 

HISTOIRE des jardins suspendus

 

 

LES JARDINS SUSPENDUS

 

Construit en 1854-1855 selon la technique de Vauban, le fort de Sainte-Adresse a été déclassé en 1965 , pour être définitivement abandonné par l’armée en 1972. Sept ans plus tard, cette ancienne base militaire est désaffectée. Elle sera acquise en 2000 par la Ville du Havre pour un faire « un nouveau lieu de vie, un nouveau lieu d’évasion ».

Situés sur les hauteurs du Havre, offrant des points de vue remarquables sur la ville et l’estuaire, les 17 hectares ont été confiés en 2005 à une équipe composée de Samuel Craquelin, paysagiste, Olivier Bressac, architecte et Jean-Pierre Démoly, botaniste, sous la responsabilité de la Direction des Espaces verts de la Ville du Havre. Le défi était de conserver les traces de fortification du site, en tirant partie des alvéoles et des quatre bastions, tout en le transformant en jardins thématiques.

Ainsi a vu le jour la conception des Jardins suspendus, nouveau nom de baptême du site en hommage à l’une des sept merveilles du monde, qui est inspirée de la longue tradition de découverte des explorateurs normands, tels Jean de Béthencourt, au XV ème siècle, et des botanistes comme Pierre d’Incarville et la Billardière qui, au XVIII ème siècle, ont sillonné les continents, par voie maritime, à la découverte de plantes inconnues.

Au-delà de leur portée scientifique, ces découvertes ont donné à notre nature une extraordinaire diversité. Sans eux, nul ne connaîtrait, en France, le Douglas, sapin d’Amérique du Nord, l’araucaria du Chili, le mimosa d’Australie ou l’hortensia du Japon.

Les jardins suspendus du Havre proposent aux visiteurs un tour du monde végétal disposé en quatre jardins : celui des explorateurs contemporains, le jardin d’Asie Orientale, le jardin des plantes d’Amérique du Nord et le jardin Austral. Trois ensembles de serre, abritant les collections de plantes de la ville, sont également ouvertes à la visite. Elles abritent des plantes parfumées ou aromatiques, des plantes tropicales, une collection d’orchidées et plus de deux cent soixante variétés de bégonias…..

L’ensemble du projet est issu d’une démarche de développement durable. Idéalement implantés, les Jardins suspendus s’intègrent parfaitement dans le paysage urbain. Les matériaux et les procédés de construction sont respectueux de l’environnement. Les maçonneries du fort ont été conservées et les produits de la démolition, ré employés pour créer les allées. L’ensemble des équipements installés privilégie l’autonomie et les économies d’énergie : récupération des eaux pluviales pour l’arrosage, chauffage par géothermie pour la maison du gardien, isolation thermique et production d’électricité au moyen de panneaux photovoltaïques, installation de parkings ‘verts’ permettant l’absorption de l’eau par le sol. Les Jardins Suspendus ont également fait l’objet d’un chantier d’insertion.

petite pause avec deux......POEMES

Les FLEURS..... 100_3517.JPG

Des avalanches d'or du vieil azur, au jour
Premier et de la neige éternelle des astres
Jadis tu détachas les grands calices pour
La terre jeune encore et vierge de désastres,

Le glaïeul fauve, avec les cygnes au col fin,
Et ce divin laurier des âmes exilées
Vermeil comme le pur orteil du séraphin
Que rougit la pudeur des aurores foulées,

L'hyacinthe, le myrte à l'adorable éclair
Et, pareille à la chair de la femme, la rose
Cruelle, Hérodiade en fleur du jardin clair,
Celle qu'un sang farouche et radieux arrose !

Et tu fis la blancheur sanglotante des lys
Qui roulant sur des mers de soupirs qu'elle effleure
A travers l'encens bleu des horizons pâlis
Monte rêveusement vers la lune qui pleure !

Hosannah sur le cistre et dans les encensoirs,
Notre Dame, hosannah du jardin de nos limbes !
Et finisse l'écho par les célestes soirs,
Extase des regards, scintillement des nimbes !

Ô Mère qui créas en ton sein juste et fort,
Calices balançant la future fiole,
De grandes fleurs avec la balsamique Mort
Pour le poète las que la vie étiole.

 

hortensia japonais.jpg

Fleurs d'Aurore

Comme au printemps de l'autre année,
Au mois des fleurs, après les froids,
Par quelque belle matinée,
Nous irons encore sous bois.

Nous y verrons les mêmes choses,
Le même glorieux réveil,
Et les mêmes métamorphoses
De tout ce qui vit au soleil.

Nous y verrons les grands squelettes
Des arbres gris, ressusciter,
Et les yeux clos des violettes
À la lumière palpiter.

Sous le clair feuillage vert tendre,
Les tourterelles des buissons,
Ce jour-là, nous feront entendre
Leurs lentes et molles chansons.

Ensemble nous irons encore
Cueillir dans les prés, au matin,
De ces bouquets couleur d'aurore
Qui fleurent la rose et le thym.

Nous y boirons l'odeur subtile,
Les capiteux aromes blonds
Que, dans l'air tiède et pur, distille
La flore chaude des vallons.

Radieux, secouant le givre
Et les frimas de l'an dernier,
Nos chers espoirs pourront revivre
Au bon vieux soleil printanier.

En attendant que tout renaisse,
Que tout aime et revive un jour,
Laisse nos rêves, ô jeunesse,
S'envoler vers tes bois d'amour !

Chère idylle, tes primevères
Éclosent en toute saison ;
Elles narguent les froids sévères
Et percent la neige à foison.

Éternel renouveau, tes sèves
Montent même aux coeurs refroidis,
Et tes capiteuses fleurs brèves
Nous grisent comme au temps jadis.

Oh ! oui, nous cueillerons encore,
Aussi frais qu'à l'autre matin,
Ces beaux bouquets couleur d'aurore
Qui fleurent la rose et le thym.

 

 

 

 

Les serres de collection regorgent de trésors : plantes parfumées ou aromatiques, végétaux de tous les pays, orchidées, bégonias, succulentes…

 

100_3528.JPG

 

 

 

100_3535.JPG

 

 

 

100_3565.JPG

 

JE REMERCIE DE L ACCUEIL CHALEUREUX DE L HOTESSE DES JARDINS SUSPENDUS

DANS LES SERRES UNE CHALEUR VOUS ENVAHIT VOS YEUX REGARDENT LES FLEURS, PLANTES il y en a tellement, il faut aller plusieurs fois admirer les diverses plantes, fleurs ..... une seule fois nous ne voyons pas toute cette splendeur...

100_3611.JPG

EN ME PROMENANT DANS LES ALLEES DES SERRES J AI TROUVE MA PLANTE  'AUX DELICES DE NATY'

100_3582.JPG

 

 

 

100_3583.JPG 100_3584.JPG

 

 

 

 

LE CAMELIA SICENSIS 'THEIER' venez déguster un thé chez Naty à Villequier.......

A bientôt pour une prochaine aventure dans les jardins suspendus..... en avril 2010

 

 

 

 

 

 

 



16:01 Écrit par NATY dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jardins, loisirs, week end | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.