Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/02/2009

LE THE EN COSMETIQUE

APPLIQUE PAR LES CHINOIS AUX SOINS ESTHETIQUES DU CORPS, LE THE EST UN ANCIEN PRODUIT DE BEAUTE NATUREL AMPLEMENT UTILISE EGALEMENT DE NOS JOURS.

Avec le thé, on fait des savons, du gel douche, du shampoing, des crèmes pour le visage, des sels de bain et des déodorants. Il suffit d'entrer dans une parfumerie bien fournie pour en trouver. Est-ce une mode? Même l'herboristerie chinoise utilise, parmi ses traditions les plus anciennes, du Camellia sinensis pour la préparation de médicaments. On en a eu la preuve grâce aux fouilles archéologiques qui ont  mis des trousseaux funéraires du premier millénaire après J.C en Chine. Les tombes des grandes dames étaient remplies d'objets d'utilisation quotidienne et elles contenaient des pots pleins d'huiles,  de parfums et de crèmes de beauté. L'analyse chimique de ces produits révélé que bon nombre d'entre eux étaient à base de thé.

Tout en ignorant ce que la science nous a révélé aujourd'hui, c'est-à-dire que les feuilles de Camellia sinensis contiennent de la biotine (vitamine H), alliée importante de la peau, les anciens herboristes chinois utilisaient du thé dans leurs préparations cosmétiques. L'habileté pratique remplaçait manifestement l'absence de laboratoires d'analyse sophistiqués. L'empirisme était également le fondement des conseils pour le soin esthétique donnée aux grandes dames européennes. A ce propos, le manuel écrit par la baronne Staffe et intitulé 'Le cabinet de toilette" fait foi. Publié à Paris en 1891, le livre de Staffe proposait aux femmes des notiins de savoir-vivre et des conseils pratiques concernant l'hygiène, la santé et la beauté du corps.

Elle conseillait, entre autre, d'utiliser des compressses de thé noir pour éliminer le tracas des yeux rouges. Le thé vert, d'après la baronne, était idéal pour lutter contre la canitie, bien qu'elle avait tendance à foncer ses cheveux blonds. Des publications de ce genre ont également fait leur apparition dans les premières décennies du XXe siècle.

Cependant, au cours du XXe siècle, l'on a de plus en plus voulu disposer d'informations scientifiques fiables sur les produits de beauté.

FIN

 

 

 

 

18:39 Écrit par NATY dans LE THE EN COSMETIQUE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cosmetique | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.